Ici sur les sites de l’association Les Amis d’Odessa

« Lors d’une période de questionnement, je me sentais freinée dans ma vie, quelque chose de l’ordre de la force intérieure me limitait et me renvoyait vers le passé. 

C’est difficile à décrire, c’est de l’ordre de l’intime. Je me suis interrogée sur mon identité, je portais depuis toujours un nom et un prénom russe, je n’y avais jamais pensé, je me suis toujours sentie française, seul mon amour de la littérature russe était mon lien avec mes origines. 

Ce moment fut une étape, avant de poursuivre ma vie, il me fallait savoir d’où je venais… Ce nom, cette famille, ces émigrés, leur exil, qu’avaient-ils vécu ? 

Dans ma famille on sublimait beaucoup leur émigration sans vraiment connaître de détails factuels., je ressentais ce vide de connaissances et j’ai décidé de questionner le passé.

Dans cette quête généalogique j’ai découvert un monde de femmes fortes, courageuses et belles, un monde de résilientes: mon arrière grand-mère et ma grand-mère.

Ces femmes ont connu un déclassement, mon arrière-grand-mère a fini employée de maison, je crois que cette histoire est ma manière de leur rendre hommage.

L’émigration n’est pas une action facile, les générations suivantes, la mienne, peuvent récolter les fruits, je suis auteure, je m’en sors bien, mais je dois beaucoup à leurs sacrifices, je sais qu’il existe un inconscient familial, ce texte est mon devoir de vérité et d’hommage face à ceux qui furent là avant. 

C’est leur histoire qui méritait la lumière. »

Tamara Magaram  est un écrivain français. Passionnée par la philosophie et la psychologie, elle écrit des romans qui sondent la question de l’âme humaine et des extrêmes qui subsistent dans les comportements contemporains.

Découvrez son récit : « Histoire de Valentine Magaram, mon arrière-grand-mère, du mensonge romanesque familial à l’assimilation russe blanche » . 

Valentine Magaram arrière grand mère de Tamara Magaram, une émigrée russe, juive, devenue une « russe blanche orthodoxe »

%d blogueurs aiment cette page :